vendredi 15 mars 2013

La minute Culturelle 03: du pain d'épice dans le métro


Hello Every body! (oui aujourd'hui je suis polyglotte)

Ces mois de février et mars ont été chargés et m'ont laissé peu de temps pour moi. Alors mon actualité littéraire est assez faible malgré la pile de livre qui m'attend (et qui attendra surement jusqu'au déménagement).

Pour la Saint Valentin (oui, pas de transition) mon Monsieur m'a offert (entre autre) Métronome de Lorànt Deutsch.


Alors oui je sais, ce livre est sortis il y a super longtemps, mais moi je ne le lis qu'aujourd'hui, et il m'a plu, alors j'en parle, même si tout le monde le connais déjà  et si t'es pas content c'est pareil! Nan mais ho!

Donc, Lorànt nous explique qu'on peut retracer l'histoire de France et surtout de Paris grâce au station de métro. Chaque station correspondant à un lieu, une époque, un événement essentiel de notre histoire.

Il raconte donc l'histoire chronologiquement, du temps des romains à aujourd’hui. A chaque chapitre, correspond une station qui s'inscrit dans la suite de l'histoire de France. Il y a donc 21 chapitres, pour les 21 siècles entre le 1er siècle aprés JC et les années 2000.

Il nous raconte ce qu'il voit en sortant de la station en question, il retrace en suite l'histoire qui va avec. Mais tout est lié, il n'y a pas de rupture dans l'Histoire. Il nous explique aussi où trouver des traces, des événements ou lieux historiques dans le Paris actuel et comment ces bâtiments ont traversés l'histoire.

Ce que j'en ai pensé: Ce livre n'est apparemment pas d'une rigueur historique exemplaire (d'après les critiques des historiens) mais moi j'ai bien aimé. Deutsch nous livre parfois sans concessions ses impressions, son avis sur le Paris d’aujourd’hui. Mais c'est son livre après tout, pas un manuel scolaire. Il a bien le droit d'écrire ce qu'il a envie et surtout ce qu'il pense.
C'est une jolie balade à travers le temps. Il se lis comme une histoire et pas comme un livre d'Histoire.
Il passe beaucoup plus de temps sur les premiers siècles que sur les derniers. Je ne sais pas, si c'est dommage parce qu'il passe vite sur des choses qui sont plus faciles à nous représenter que le moyens age, où si c'est mieux de ne s'attarder que sur des choses qu'on connais moins, et de passer sur ce qui est vu , revu et rerevu par ailleurs.
Par ailleurs,je ne sais pas si c'est moi qui étais moins attentive à ce moment là où s'il y a effectivement une lacune, je crois que j'ai eu comme une absence, je ne sais pas comment on est passé de la Saint Barthélémy à Louis  XIV.!
Cependant, plus on avance dans le livre, plus il s'agira d’avantage de l'histoire de Paris et des Parisiens que de l'histoire de France. Et de ce coté là, il y un manque je trouve. La petite histoire de la ville a du mal à s'intégrer dans la Grande Histoire de France. Et c'est dommage. Même si ce phénomène se manifeste surtout vers la fin du livre.
La fin est un peu décevante à mon goût. J'ai un peu l'impression qu' il avait marre et qu'il voulait s'en débarrasser. Mais ce n'est que mon impression.
En tout cas, c'est un livre très ludique. Surtout pour les parisiens ! Parce que pour une provinciale comme moi, il y a des fois où on est perdu; au sens propre, il manque vraiment une carte ! La version illustrée doit vraiment être chouette. Et si j'avais l'occasion de faire du tourisme à Paris, je prendrais surement ce livre pour faire le tour des stations de métro et de ces lieux chargés d'histoire qu'il décrit.
Je devrai bientôt arriver à voir les DVD qui ont été fait avec le livre. j'espère qu'ils en pallieront les lacunes et qu'ils permettront à une provinciale de se prendre pour une parisienne.


Sans transitions toujours, ce mois ci nous sommes allés voir Hansel et Gretel Witch Hunter au cinéma en 3D

Bon moi je voulais voir 20 ans d'écart, mais que voulez vous, il faut bien faire plaisir au Monsieur.

Et ben franchement, ça déchire! Bon on est loin du conte de notre enfance, et ce n'est pas un film pour les enfants (amateur d'hémoglobine, ceci est pour vous).
M'enfin l'essentiel est là pour qu'on s'y retrouve: la maison en sucrerie et des sorcières.
L'histoire: Hansel et Gretel ont été abandonné par leur parents dans la forêts, on sais pas pourquoi. Ils se retrouvent dans la maison en sucrerie d'une affreuse sorcière. Ils la tuent (l'enfourne pour être exact) pour s'en sortir. De ce fait, ils deviennent de célèbres chasseurs de sorcière.
Ils sont engagés par une commune pour élucider le mystère des disparitions d'enfants dont les habitants sont victimes.
Il s'agit d'une d'une chasse aux sorcières efficace, pleine d'humour, de sanglants combats, d'armes improbables, un chouia d'amour quand même, et un beau gosse pour Hansel et une très jolie fille pour Gretel. De quoi ravir tout le monde.
Quand à la 3D: ben ça déchire aussi. C'est là première fois que je vois la 3D aussi bien utilisée. Dès le générique et jusqu'à la fin, les effets sont là, c'est vraiment prenant pour le spectateur.
Par contre, quand nous y sommes allés, la salle était pleine, et on a du s'asseoir à l’extrême droite de l'écran, du coup on a passé tout le film, avec le côté gauche de l'écran assez flou! C'est dommage et ça fait mal aux yeux, pour les scènes d'actions où ça va très vite, j'ai du détourné les yeux, ça faisait trop mal.
Donc pour la 3D: prévoir d'y aller en avance pour avoir des places centrées et pas trop haut dans la salle, sinon l'effet 3D est moins visible.
Mais pour ce film, ça vaut vraiment le coup de payer un peu plus cher.
Un bon moment de détente. Je n'ai pas vu le temps passer.

Et voilà pour ce mois ci

See you later!